Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Asymétrie cérébrale : approfondissements anatomique et fonctionnel

Résultat scientifique | Cerveau

Asymétrie cérébrale : approfondissements anatomique et fonctionnel


​Deux publications récentes du Groupe d'Imagerie Fonctionnelle (GIN) de Bordeaux, parues en mars dernier dans Neuropsychologia, ont permis d'approfondir les connaissances sur la latéralisation des hémisphères cérébraux. Ces résultats font écho à ceux paru précédemment dans cette même revue en février dernier, montrant une corrélation la préférence manuelle et la spécialisation cérébrale pour le langage ou l'attention spatiale (voir l'article).​

Publié le 18 avril 2016

Le cerveau de l'homme, composé de deux hémisphères, gauche et droit, présente des asymétries robustes autant morphologiques que fonctionnelles. Pour exemple, chez 90% de la population, c'est l'hémisphère gauche qui est en charge de la production du langage tandis que l'hémisphère droit traite l'appréciation spatiale. Dans une publication du mois de février, le GIN avait mis en évidence l'association entre la préférence manuelle et la spécialisation cérébrale fonctionnelle. Ce mois ci, le GIN publie de résultats détaillant les asymétries cérébrales. Ces résultats ont été obtenus à partir des donnés d'IRM fonctionnelle (IRMf) et anatomique de 290 sujets composant la cohorte BIL&GIN.

Marc Joliot1et ses collègues, démontrent que l'asymétrie de la connectivité entre différentes zones cérébrales de chaque hémisphère est une caractéristique de l'organisation cérébrale fonctionnelle. En effet, en comparant les réseaux cérébraux activés lors d'une tache de production de langage avec la connectivité intrinsèque des réseaux neuronaux à l'état de repos détectés par IRMf, ils identifient 2 groupes : un groupe rassemblant 92% des sujets et un groupe rassemblant 8 % des sujets. Dans ce dernier groupe on retrouve 80 % des sujets présentent une asymétrie d'activation du réseau du langage située à droite. Ces résultats démontrent que l'asymétrie de la connectivité intrinsèque est une caractéristique de l'organisation cérébrale fonctionnelle qui est en partie déterminée​ par la dominance hémisphérique individuelle pour le langage.

Une seconde étude menée par Fabrice Crivello2 et son équipe, montre qu'il existe des corrélations régionales entre les asymétries d'épaisseur et de surface corticale caractéristiques de l'organisation anatomique du cortex cérébral. Environ 20% des régions cérébrales qui présentent des asymétries à la fois d'épaisseur corticale et d'aire corticale ont leurs asymétries corrélées négativement, c'est à dire que plus l'asymétrie d'aire est forte plus celle d'épaisseur est faible et réciproquement. Deux régions aux asymétries anatomiques les plus fortes, le planum temporale et le sillon temporal supérieur, présentent quant à elles, des corrélations positives d'asymétrie entre les deux hémisphères. Pour ces 2 régions, l'asymétrie d'épaisseur corticale est d'autant plus forte que l'asymétrie d'aire corticale est grande. Ces régions impliquées dans la production langagière sont des sites clefs dont il reste à étudier l'importance comme marqueurs anatomiques de la latéralisation cérébrale et de ses corrélats fonctionnels.

Haut de page