Vous êtes ici : Accueil > MIRCen > Plateforme MIRCen

Plateformes

Analyses comportementales


La plateforme propose un ensemble de tests du comportement moteur et cognitif chez le rongeur et le primate non humain. Ils permettent la validation de modèles animaux de pathologies humaines et l'évaluation de l'efficacité de thérapies nouvelles.
Publié le 11 mars 2016

Chez le rongeur

La plateforme permet d’étudier différents aspects du comportement des rongeurs dans 6 pièces de tests exclusivement dédiées au rat ou à la souris.

Les capacités motrices sont évaluées grâce à différents dispositifs permettant de mesurer la locomotion spontanée (open field, Catwalk) ou forcée (poutre, rotarod).

L’anxiété est appréciée dans l’open field, le labyrinthe en croix surélevé ou avec le test des billes (marble test).

Les cages d’activité permettent de déterminer les fluctuations d’activité locomotrice spontanée au cours du cycle circadien.

L’apprentissage et la mémoire (Maladies d'Alzheimer et d'Huntington) sont estimés grâce à la piscine de Morris, le conditionnement à la peur, la reconnaissance d’objets ou encore l’alternance spontanée dans le labyrinthe en Y.

Pour de nombreux tests, le logiciel Ethovision XT (Noldus) est utilisé.

comportement-rongeur-2_vignettetroisBloc.jpg 
​Test de comportement chez le rongeur (MIRCen/CEA)
© Stroppa/CEA


Chez le primate non humain

La plateforme de comportement primate de MIRCen en zones de confinement biologique 1, 2 et 3 est dédiée à la recherche et la compréhension des fonctions motrices et cognitives du primate non-humain. La plateforme contient 3 salles équipées de chambres vidéo dédiées et développées par le service MIRCen qui permettent d’étudier exclusivement le comportement moteur. Les primates sont filmés à l’aide du logiciel Media Recorder© (Noldus). Les vidéos correspondantes sont analysées a posteriori avec deux logiciels spécialisés : 1)- Ethovision XT pour la quantification automatique de l’activité locomotrice et 2)- l’Observer XT pour la quantification des mouvements involontaires anormaux chez des animaux sains ou pathologiques.

Des déficits de la motricité fine de la main (doigts par exemple) peuvent également être évalués de façon autonome soit dans des sas de comportement soit dans des chaises pour primates. Le comportement cognitif est essentiellement, même si non exclusivement, testé sur des écrans tactiles.

La plateforme est équipée de 3 sas insonorisées dans lesquelles les primates peuvent réaliser des tests dans des stations de travail isolées les unes des autres.

Nous avons d’autre part développé un système d’identification par lequel les primates peuvent travailler sur des écrans tactiles dans leur propre hébergement, permettant ainsi qu’ils restent dans un groupe social tout en réalisant des batteries de tests de façon personnelle.

Un logiciel pour écran tactile a été développé au sein de MIRCen afin de permettre la réalisation de tests personnalisés dans la batterie standard de tests, selon les équipements de chaque protocole expérimental. La version primate de la batterie de tests cognitifs CANTAB est disponible sur notre site. Un dispositif du « Wisconsin General Testing Apparatus » est également disponible pour les tests cognitifs ne nécessitant pas d’écrans tactiles.

Pour chaque test, les primates sont filmés pendant leur travail afin de faciliter l’analyse a posteriori de leur mouvement et leurs performances personnelles.