Vous êtes ici : Accueil > Actualités > aimant iseult envol

Fait marquant | Institutionnel

L’aimant du projet Iseult prêt à prendre son envol


Mardi 18 avril 2017, les équipes de l’aimant du projet Iseult du CEA et de GE se sont réunies à Belfort pour fêter l’aboutissement de leur travail commun.

Publié le 27 avril 2017

Après six années de construction jalonnées, de sueurs froides et de moments de fierté, ce bijou de technologie pesant près de 130 tonnes est soumis à d’ultimes tests avant de débuter son grand voyage vers Neurospin. Une fois installé à Saclay de nombreuses et délicates opérations l'attendent encore:  il faudra l’équiper pour qu’il devienne un scanner d’IRM, le brancher à son système cryogénique et l’amener doucement au champ magnétique record de 11,7 teslas. Fingers crossed car d'ici un an environ, ce scanner IRM au champ magnétique record unique aujourd'hui pour un aimant de cette taille permettra d’obtenir des images du cerveau humain avec une précision jamais atteinte.

 "C'est une grande joie de fêter avec les équipes la fin de la construction de cet aimant , une prouesse en soi, avant la prochaine étape à Saclay: la montée en champ! Félicitations à tous pour cette belle réalisation !" témoigne Anne-Isabelle Etienvre, directrice de l'Irfu.

"Vous avez tous réalisé un travail remarquable dont j'ai mesuré toute l'ampleur au cours de cette cérémonie. On m'a beaucoup parlé de cet aimant depuis mon arrivée au CEA il y a 4 ans, le voir en vrai c'est autre chose ! Les équipes de NeuroSpin et de l'institut Frédéric-Joliot attendent maintenant avec impatience (et beacoup d'espoirs) ce magnifique aimant à NeuroSpin, sur lequel nous allons continuer à collaborer avant de pouvoir faire les premières images ...." Alix De La Coste, directrice adjointe de la DRF.


Pour lire les témoignages de Marc Nusbaum et Thierry Schild, deux des chefs de projet, cliquez ici. 


Crédit photo P.Briet©CEA

Haut de page